Introduction à l’anti-féminisme (Partie VI) : Victimation féminine, les oubliées

Du discours féministe sont aussi exclues les femmes victimes d’autres femmes. Elles ne valident pas l’idéologie, alors, comme les hommes victimes, elles restent mises de côté. Cependant, leur victimation n’est pas négligeable, ni en théorie, ni dans les faits. En nombres absolus, cette victimation sera forcément plus faible du fait du caractère minoritaire de la population lesbienne. Mais en chiffres relatifs, la population lesbienne est tout autant à risque (violences sexuelles et conjugales).

Critique du concept de “domination masculine”

Le discours de la domination masculine, faisant fi des propos de Pierre Bourdieu (qui le prétendait paradoxal) incarne à merveille le manichéisme de la doxa contemporaine. Considéré par beaucoup de féministes comme une évidence, il sert de justification à la déconstruction de la masculinité. Ce concept mérite toutefois quelques critiques !