Rage violette et retour à la plantation

Beaucoup de nouveaux MGTOWs tendent à penser qu’après la pilule rouge, il n’y a plus rien. Que la lucidité nouvellement acquise sur les relations hommes/femmes et la place des hommes dans la société suffit amplement à se reconstruire pour devenir une meilleure version de soi-même. Il n’en est rien, et un nombre croissant d’hommes lucides reviennent à la plantation avec pertes et fracas.

Après la Rage Pilule Rouge

L’après Rage Pilule Rouge est un moment délicat. On peut avoir l’impression d’avoir fait le tour de la Pilule Rouge. La tentation est grande de se reposer sur ses lauriers et on finit par rencontrer une multitude d’embûches.

La plus courante reste la tentation de la paresse : puisque la séduction de femmes ne sert plus de motivation immédiate, il est tentant pour certains hommes de ne pas chercher activement à s’élever.

Une autre, plus sournoise, provient du discours plantationniste qui peut prendre mille formes (le Spectacle, une “belle rencontre”, des reproches de la famille…). Il arrive que l’homme nouvellement pilule rouge retourne vers la plantation et décide volontairement d’oublier toute lucidité acquise. C’est alors une Pilule Violette, et son passage par la Rage Pilule Violette est spectaculaire.

La pilule violette, c’est quoi ?

Il est désagréable d’être seul à comprendre certains aspects de la réalité du monde et d’avoir un modèle, certes pessimiste, mais plus précis que le modèle de Monsieur ToutLeMonde. La pilule violette est donc une manière d’échapper à la solitude et à l’inconfort de la Pilule Rouge. Le processus est d’autant plus spectaculaire qu’on doit refuser une connaissance prouvée maintes fois par l’expérience pour adopter une vision du monde que l’on sait pertinemment être fausse.

Ainsi, tout comme pour la Pilule Rouge, l’homme qui redevient Pilule Bleue passe par une phase de Rage Pilule Violette. Pendant cette phase, il va activement chercher à discréditer ses anciennes croyances Pilule Rouge. Il va crier contre les MGTOW, les Masculinistes et autres hommes plus lucides que lui-même. Il y a une part de ressentiment à l’évidence dans ce geste, car les hommes qu’il critique sont plus constants et plus solides que lui. Il arrive même, comble de la déchéance que l’ancien Pilule Rouge défroqué en vienne à se revendiquer féministe pour que personne ne puisse soupçonner chez lui un reste de lucidité.

Comment interpréter le choix de la Pilule Violette ? Il est tentant d’y voir une forme de faiblesse. Ce serait aller vite en besogne. La Pilule Violette est aussi un drame personnel. Personne n’a fondamentalement envie de plier devant la pensée dominante et d’acter définitivement un renoncement à une masculinité saine et positive. Personne n’a envie de le faire, mais certains n’ont pas la force de chercher à devenir des hommes Alpha. Ils préfèrent abdiquer leur prétention à être des hommes sains de corps et d’esprit.

Nous savons tous que la Pilule Rouge est exigeante, qu’elle demande un effort sur soi que la plupart des hommes ne sont pas prêts à fournir parce que la passivité est plus confortable. Nous savons aussi à quel point il est facile et rapide de replonger dans le système dominant. Nous savons tous, au fond de nous même qu’il suffit d’un rien pour enclencher un retour à la Pilule Bleue. Mais précisément, se garder de la solution facile de la Pilule Bleue est ce qui caractérise un homme à la recherche de sa propre amélioration. La Pilule Rouge est bien plus un idéal qu’un état dont on puisse s’enorgueillir.

Pour élargir le propos au-delà de la sphère MGTOW, il existe beaucoup de journalistes anti-progressistes obligés de manger leur chapeau et d’entonner le même refrain que leurs collègues. Et si l’affaire de la ligue du LOL nous a appris une chose, c’est que les plus tonitruants défenseurs du Progrès sont des gens frustrés de devoir défendre des opinions qu’ils n’ont pas dans l’espoir d’être payés à la fin du mois. Les journalistes de la ligue du LOL sont des pilules violettes à leur manière.

La Rage Pilule Violette, un chemin vers la Pilule Bleue : Photo Felix Mittermeier de Pexels

Peut-on échapper à la Pilule Violette ?

MGTOW n’a pas vocation à devenir un mouvement de masse, et la Pilule Rouge ne sera probablement jamais la doxa d’une société. Il ne sera jamais “facile” d’être Pilule Rouge. Le mieux qu’une communauté comme MGTOW puisse faire pour répandre la Pilule Rouge et la rendre acceptable pour la plupart des hommes est de l’incarner dans un modèle de vie enviable.

Ainsi, pour échapper à la Pilule Violette, il n’y a véritablement qu’une seule solution : construire activement sa vie post-Pilule Rouge. Aller son propre chemin, c’est devenir une meilleure version de soi-même pour soi-même ou pour les objectifs qu’on se fixe. Après la Pilule Rouge, il ne faut plus attendre un rôle dans la société dicté par les publicitaires ou la société du Spectacle. Il faut activement travailler et faire des efforts pour construire son propre chemin de vie.

3 Replies to “Rage violette et retour à la plantation”

  1. Merci !
    Il est vrai que sans une vigilance maitrisée ou entretenu, On peu se laisser avoir…

    La pomme dans Blanche neige est Bleu… Pas Rouge 😉

    A méditer !

  2. Je les remarquer, quand ont dit aux gens que ont est mgtow, ont nous insulte de tous les noms et ces juste chiant et cela est vrais que quand ont n’argumente pas, les gens s’ont énervé.

  3. J’apprécie cet article.

    Je pense aussi que certains “violet” sont restés fondamentalement lucide, mais que leur pulsions étant plus fortes, ils sont obligés de redevenir faussement pillule bleue pour compenser un autre manque, celui-ci physique. Tout comme les journalistes qui savent qu’ils disent de la merde h24, mais le font quand même pour toucher leur salaire, les violets pills pour baiser disent ouiii au féminisme en sachant que c’est nawak.

    Je suis sur que la solution aux violet et bluepill réside dans le “grand rééquilibrage” du marché via les sexbots. Et peut être même, le rééquilibrage des relationss hommes femmes ( du moins, dans la mesure où même si les femmes ne changent pas au fond d’elles même, elles seront obligées de changer leur comportement à cause de l’alternative, les sexbots).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *