Entretien avec Turd Flinging Monkey

Turd Flinging Monkey est un créateur de vidéos et podcasts américain, auteur prolifique de plusieurs milliers de vidéos. L’entretien, organisé dans le cadre du Café des Hommes, est disponible en version originale et en version française (NdlR : la version française a été censurée par Youtube au moment de sa mise en ligne et a donc été déplacée vers Bitchute). Nous avons décidé d’en faire une version abrégée pour ceux que l’écoute de 2h de podcast inquiète.

À propos de la chaîne Youtube…

Comment as-tu commencé la chaîne ?

Avant de créer ma chaîne, j’écrivais des commentaires sous les vidéos d’autres personnes. Et j’étais frustré parce que mes commentaires ne recevaient jamais de réponse ou d’attention (maintenant je sais pourquoi, c’est la faute des algorithmes de Youtube qui n’aident pas les créateurs de contenu). Et donc, un jour férié où j’étais à la maison, je me suis dit que peut-être je devais lancer mes propres vidéos. C’était en 2015, et je travaille sur ma chaîne depuis.

Es-tu confronté à la censure ?

Oui, comme d’autres. Je m’attendais à ce que ma chaîne soit supprimée la semaine dernière mais ça n’a pas été le cas. Mon compte twitter a été supprimé il y a quelques temps. Sur Youtube, mes vidéos ne sont même plus monétisables. Bien sûr, la plateforme Youtube ne donne jamais de raison précise.

La place des femmes dans la société

Qu’est-ce que le gynocentrisme ?

Le gynocentrisme est la focalisation sur les femmes, ou sur le point de vue féminin, aux dépends du point de vue masculin. Ce n’est pas simplement le fait qu’on fasse des femmes une priorité, c’est le fait de faire des femmes la seule chose qui compte.

Quid de la place des femmes dans la société ?

Les femmes aujourd’hui ont l’impression qu’elles peuvent tout faire sans homme, qu’elles n’ont pas besoin d’un homme. C’est un jeu de rôle où elles prétendent pouvoir tout faire à la fois. Mais le féminisme n’a fait que créer une illusion : celle que les femmes pouvaient être indépendantes et libres. Or ce n’est pas vrai. Les femmes, à cause de leur biologie, vont toujours avoir besoin des hommes. Que ce soit un homme particulier, le mari, ou bien un ensemble d’hommes, comme l’Etat providence.

Est-ce que le féminisme est une interropiège ?

Oui, on peut dire ça. Mais c’est plus profond et inconscient. Collectivement, les femmes se comportent comme des enfants gâtés. Elles demandent quelque chose mais si on le leur donne, elles ne vont pas vous respecter et vous remercier. Elles vont vous mépriser et vous en vouloir. C’est exactement ce qui se passe avec les enfants gâtés.

C’est un impératif biologique des femmes que d’avoir des ressources. Elles ne se préoccupent pas de justice, elles se contentent de demander toujours plus. Et il y a probablement des exceptions, j’estime environ 4 à 6% de la population. Mais on ne peut pas construire une société avec seulement 4 à 6% des femmes.

Quelques concepts de base

Qu’est-ce que MGTOW ?

Il y a de nombreuses définitions de MGTOW, c’est un concept qui englobe beaucoup de variantes. La base c’est le rejet du mariage et l’opposition au gynocentrisme. Je vais un peu plus loin que cela, me concernant, mais c’est ma version personnelle.

Comment MGTOW a commencé ?

Je dirais que c’est avec le travail de Warren Farrell. Il s’est rendu compte, alors qu’il avait beaucoup travaillé pour les féministes, qu’il était trahi. Dès que les féministes n’ont plus eu besoin d’alliés masculins, elles ont voulu les chasser et les accuser de misogynie. Les premiers hommes qui ont cherché à parler de problèmes d’hommes (MRA) ont été très courtois, ils étaient modérés etc… Mais à partir des années 90, ils se sont rendu compte que ça ne marchait pas. Le manifeste MGTOW original a été créé par des MRA déçus qui avaient compris que leur approche ne fonctionnait pas. Et le manifeste original a fait autorité jusque vers 2009. Après, une version 2.0 de MGTOW s’est mise en place. Pour moi, le manifeste MGTOW original parle de rétablir le patriarcat. C’est une manière élégante de le dire, mais c’est ce qu’ils ont en tête. Et c’est là que MGTOW 1.0 a échoué et que MGTOW 2.0 a réussi. MGTOW 2.0 a compris que l’on ne remettrait pas en place le patriarcat, parce que personne ne veut en entendre parler.

Est-ce que MGTOW est un mouvement ?

Le mot mouvement signifie que c’est un mouvement politique qui cherche à obtenir un changement. Mais si vous décidez aujourd’hui de quiter votre emploi et de vivre votre vie autrement. Même si vous suggérez à vos collègues de faire pareil, ce n’est pas vraiment un mouvement, que vous lancez. MGTOW ne cherche pas à proposer des solutions aux problèmes. On se concentre sur vivre notre vie et la société fera ce qu’elle voudra. Ce n’est pas vraiment un mouvement, mais ça pourrait être une philosophie ou un choix de vie…

L’amour

Est-ce que les hommes et les femmes aiment de la même manière ?

J’avais fait cette vidéo sur l’amour qui a eu beaucoup de portée pour expliquer qu’hommes et femmes n’ont pas le même amour. J’ai fait un complément dans une vidéo récente pour explorer les différents termes grecs pour parler d’amour. Les hommes et les femmes partagent l’eros, l’amour sexuel. Ensuite il y a la philia, l’amour entre frères et soeurs. Il y a ludis, l’amour des choses qui rendent heureux et qui amusent. A partir de là, les comportements divergent. Pour les hommes, l’amour ultime c’est l’agapé qui est une forme d’amour désintéressé pour l’humanité. Les femmes ne ressentent pas l’agapé. Pour les femmes, l’amour ultime c’est la pragma.

La raison pour laquelle l’amour existe est pour faciliter le rôle reproductif. Ce qui explique pourquoi l’amour masculin et féminin sont forcément différents. Le rôle de l’homme dans la nature est de se sacrifier si besoin, c’est pour ça que l’amour chez l’homme est sacrificiel. La femme doit avoir des enfants, elle n’a pas à se sacrificier, elle veut juste avoir le meilleur cadre possible pour ses enfants et pour les éduquer.

La notion de patriarcat…

Tu avais fait une vidéo pour parler de patriarcat, patriarcat modéré et féminisme, comment ce propos résonne-t-il avec la crise migratoire actuelle, sachant que de nombreux migrants viennent de sociétés patriarcales ?

Oui c’est un point important : en France, vous avez un système féministe et beaucoup d’immigration, donc vous êtes fichus à long terme. Je vais expliquer. Le féminisme a besoin de distribuer toujours plus de ressources aux femmes. Or, comme les femmes font aussi beaucoup moins d’enfants, on se retrouve devant un double problème économique et démographique. Le seul moyen de s’en sortir pour la France, c’est d’importer de la main d’oeuvre d’autres pays. Or il n’y a que les pays patriarcaux qui ont un taux de natalité élevé…

N’y a-t-il pas une contradiction à dire que le patriarcat musulman est une bonne chose tout en critiquant l’arrivée de migrants en France ?

Les patriarcats musulmans sont des bons systèmes, mais c’est tout de même triste pour notre civilisation. Il est à peu près certain que la civilisation occidentale va s’éteindre à plus ou moins long terme, sous la pression des nouveaux-venus. Mais l’humanité ne disparaîtra pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *